Féerie au pied de l’Aconcagua

On a de la classe ou l’on en a pas! Eduardo Chadwick, le président de la maison Errázuriz en a beaucoup. Comme j’aime bien l’expliquer, la véritable définition de la classe n’est-elle pas la recherche de la plus haute qualité, en le faisant avec le souci du détail, dans une extrême simplicité? On sait que l’industrie du luxe tombe parfois dans l’ostentatoire, mais ses acteurs essentiels, les vrais, savent agir sans lésiner, avec, toutefois, une certaine retenue.

C’est, pour tout dire, ce que nous pouvons garder des célébrations qui entouraient l’inauguration de la toute nouvelle cave Don Maximiano, située au pied de l’Aconcagua, le 6 novembre dernier.

Viña Errázuriz est une des plus anciennes maisons du pays, et fait partie sans contredit de l’histoire viticole chilienne. Maximiano Errázuriz, qui est né à Santiago en 1832, a planté ses premières vignes en 1870 à Panquehue, une charmante petite ville située dans la vallée à une centaine de kilomètres au nord de la capitale. Le vignoble a pris rapidement de l’expansion d’autant plus que son fils Rafael n’a pas lésiné sur les nouvelles plantations. Aujourd’hui, avec plus de 600 hectares, Viña Errázuriz est une des belles propriétés du Chili. Depuis toujours sensible aux écosystèmes qui l’entourent, l’entreprise a favorisé l’arrivée au pays du concept de viticulture durable. En plus de produire de nombreux vins d’une qualité constante, avec les gammes Wild Ferment, et Max Reserva, elle propose de grandes cuvées comme La Cumbre (pour la syrah), Kai (pour la carmenère), Don Maximiano Founder’s Reserve (pour le cabernet sauvignon) et Seña, assemblage savoureux à la bordelaise.

Pour avoir visité ce magnifique domaine à quelques reprises, j’ai toujours été fasciné par la splendeur de cet endroit privilégié, situé dans un décor grandiose au pied du plus haut sommet d’Amérique. La toute nouvelle cave est simplement impressionnante, vue de l’extérieur, comme de l’intérieur. Si l’approche globale est des plus novatrices, rien n’a été négligé pour accueillir et vinifier les raisins dans les meilleures conditions. Quant on en fait le tour, comme j’ai pu me le permettre, en compagnie notamment de la famille Frescobaldi, sensible à cet environnement remarquable, on se sent propulsé dans le futur, tout en sachant que les traditions viticoles seront malgré tout respectées.

Pour inaugurer l’ouverture de la cave, 250 personnes du monde entier étaient réunies. Importateurs, agents, journalistes, et amis proches de la maison en ont eu plein la vue et les oreilles en admirant le spectacle son et lumière mettant en valeur le patrimoine chilien. Devant des images d’une grande beauté, projetées sur la façade du nouvel édifice, des artistes, danseurs, danseuses et acrobates ont donné une prestation envoûtante et extraordinaire. Le verre à la main, nous avons laissé aller nos cœurs d’enfants éblouis par tant de magie, avant d’aller célébrer comme il se doit autour d’une bonne table, le succès de cette grande entreprise qui joue aussi un rôle social et économique important pour son pays.